Démarche

 

Avec humour, d’aucuns demanderont si dans cette galerie il y a plusieurs peintres…

                Les tableaux semblent différents, mais la « peintresse » est la même.

               Sauf que l’humeur est changeante, comme chacun sait…

               

               Les jours sont-ils toujours les mêmes ?

               Le quotidien ne varie-t-il pas ?

              Y reproduisons-nous toujours les mêmes tâches ?

            C’est le propre de l’impermanence…

           

L'Art est comme la vie, impermanent…

           

Au vu de ce qui est exposé, je n’ai pas essayé le lendemain de reproduire à l’identique

ce  qui m’animait la veille.

           

Pas plus que mon trait du jeudi s’apparente à celui du lundi.

          J’ai juste peint l’humeur du moment… dotée de mon bagage culturel, 

et de ma soif assidue de renouveau.

         

Consciente de la réalité du conditionnement et du préconçu dans l’Art, 

je m’attache à m’affranchir de ceux-ci.

       

Ainsi, je pars du vide. 

        C’est une totale improvisation.

       Je ne fais jamais de plan, c’est l’esprit qui dirige tout.

       

La main s’aventure avec le pinceau pigmenté sur la surface.

       C’est la cire saponifiée qui décide, c’est la matière, la matière et l’esprit,

livrés à la contingence. 

      Et à la lumière qui éclaire la route.

 

       Une ébauche apparaît dans le dédale de l’imprévu.

       C’est là que se profile l’aventure.